De la tuerie! Vous ne savez pas comment réussir la cuisson de votre rôti de boeuf (morceau comme le rumsteak ou le filet, appelé aussi rosbif)? Alors j’ai la réponse à votre question. 

Je l’ai cuit en basse température. Résultat? Une chair juteuse, cuite à la perfection et une viande tendre à souhait. Je l’ai accompagné d’une magnifique sauce café de Paris maison que je fais depuis longtemps, voyez plutôt:

Vous pouvez aussi l’agrémenter d’une sauce tartare maison, c’est divin. Ou, d’une excellentissime sauce béarnaise. Ou alors simplement avec un peu de moutarde ou même sans rien. 

Mais parlons un peu de cette cuisson à basse température, ou cuisson lente. Depuis que je connais cette manière de cuire la viande, je dois dire que je l’utilise très régulièrement. Cela demande si peu de travail d’une part et d’autre part, la viande reste juteuse et peut patienter une heure dans le four à 60° même si elle est déjà prête. Alors avec des invités à la maison, plus de stress. En général, la cuisson est à 80°C dans le four préchauffé, à part pour la volaille (90°C). Je vous conseille, si ce n’est pas déjà le cas de vous munir d’un thermomètre à viande (voir photo plus bas). Vous en trouverez à petit prix même en grande surface et il vous sera très utile, même pour une cuisson standard de la viande, en cocotte par exemple. Ainsi, plus moyen de manger de la viande trop ou pas assez cuite. Et ça, c’est vraiment cool. 

Pour cette recette, j’ai cuit mon rosbif jusqu’à atteindre 55°C à coeur. A 50°C il serait bleu et à 60°C, à point. Alors pour ma part, à 55°C, il était bien rosé, juste parfait.

En cuisson basse température, on recommande d’utiliser la position du four avec les traits “en haut et en bas” et non avec la chaleur tournante qui apparemment sècherait un peu la viande. Pourtant je l’ai déjà fait et tout s’est très bien passé. Il est important de préciser que le temps indiqué ci-dessous est en fonction d’un four électrique standard avec ces deux traits “en haut et en bas”. Si vous utilisez la chaleur tournante, attendez-vous à ce que le temps de cuisson diminue (soit environ 30 minutes pour cette recette). C’est pour cela qu’un thermomètre à viande vous sera fort utile. Et puis, tous les fours ne sont pas identiques on le sait bien. Sans compter la viande qui n’est pas toujours la même d’une fois à l’autre. Bref. Surveillez la température rapidement et régulièrement. 

Important: Sortez la viande du réfrigérateur 1 heure avant de la saisir. Et oui, parce qu’on saisit brièvement la viande avant de l’enfourner pour que les fibres extérieures se resserrent et que la viande garde son jus!

Je vous conseille aussi de chauffer les assiettes.

Allons-y, les yeux fermés, ou presque

Pour 4-5 personnes

Préparation: 5 minutes

Cuisson: 1h30 environ 

– 1 morceau de boeuf pour rosbif (filet, rumsteak, coeur de rumsteak, aiguillette) ou “rosbif” d’1kg, bardé ou non (ficelé avec du lard autour)

– 3 càs d’huile d’olive

– du poivre

– 1 càc de moutarde

– 1 càc de sel

– de l’huile à rôtir

1) Sortir la viande du réfrigérateur une heure avant de la saisir. Préchauffer le four à 80°C (mode avec les deux traits en haut et en bas) avec un plat à l’intérieur pouvant contenir le rosbif (le plat doit être chaud quand le rosbif est mis au four). Dans un bol, mélanger à la fourchette la moutarde, le sel et l’huile d’olive et donner quelques tours de moulin à poivre. Badigeonner le rosbif de toutes parts à l’aide d’un pinceau. 

2) Dans une poêle, mettre à chauffer un filet d’huile à rôtir et faire revenir à feu vif  et sur chaque face la viande (pas plus de 5 minutes en tout, soit 2-3 minutes par face), juste pour qu’une croûte se forme. Planter le thermomètre dans la viande, à mi-chemin, pour toucher le coeur du morceau (attention à ne pas l’enfoncer trop loin, viser vraiment le centre avec le bout). Planter le thermomètre sur un côté (pas comme j’ai fait hihihi), de façon à pouvoir voir la température sans devoir ouvrir la porte du four. Mettre la viande avec son jus dans le plat au four.

3) Essayer de ne pas ouvrir la porte du four durant la cuisson pour ne pas faire baisser la température. Moi je contrôle toujours la température à partir de 45 minutes de cuisson, même si c’est peu probable que la viande soit déjà cuite (mais on ne sait jamais, suivant l’épaisseur et le type de morceau). Elle doit être de 55°C à coeur. Si ce n’est pas le cas, laisser la cuisson se poursuivre et vérifier régulièrement. Si c’est déjà le cas et que ce n’est pas encore le moment de passer à table, baisser la température à 60°C. Si votre four n’est pas très réactif, laisser la porte entrouverte 5 minutes le temps que la température descende. Avec des fours modernes, il ne devrait pas y avoir de problème. Vous pouvez laisser ainsi la viande patienter durant une heure à 60°C. Juste avant de servir, sortir le rosbif et l’emballer dans du papier aluminium. Le laisser reposer 5 minutes pour que le jus de viande reste bien à l’intérieur. Puis le découper en tranches fines. Et déguster avec la sauce de votre choix… Il en reste? Il sera parfait froid le lendemain…

Source

0 Commentaires

Laisser une réponse

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Créer un compte