La permaculture est entendue comme « un ensemble de pratiques et de modes de pensée visant à créer une agriculture plus soutenable et intégrant l’aménagement du territoire, la rénovation urbaine, l’étude du paysage, etc. ». (Holmgren, David/Mollison, Bill, Permaculture One: A Perennial Agriculture for Human Settlements, Melbourne 1978.)

La notion de permaculture est l’un des piliers du mouvement des villes en transition, né au Royaume-Uni en 2006, qui promeut un changement des pratiques et de l’adaptation des sociétés mais aussi du politique. D’après le réseau international des villes en transition, on compte aujourd’hui près de 2 000 initiatives dans le monde dans 40 pays.

Pour compléter : 

  • Coudroy de Lille Lydia , Rivière-Honegger Anne, Rolland Lisa, Volin Anaïs, 2017. « Notion à la une : transition », Géoconfluences
  • Krauz Adrien, 2014. « Les villes en transition, l’ambition d’une alternative urbaine », Métropolitiques
  • L’agriculture de demain, brève de mars 2017

D’après Coudroy de Lille, Rivière-Honegger, Rolland et Volin, 
février 2017

Source

0 Commentaires

Laisser une réponse

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Créer un compte