LA DÉMARCHE

« Tout tourne autour de l’arbre. Il fait partie d’un des éléments indispensables à la culture durable ».

« L’arbre n’est plus un intrus, c’est un intrant ». (Pochon)

Dans son cheminement vers l’agroécologie, l’arbre a joué un rôle central. L’agroforesterie développée par Jack se veut la plus intégrante possible, d’autant qu’elle est complémentaire aux techniques culturales simplifiées.

Quelques données clés

Parcelles de grandes cultures (en propriété) :

18,65 ha – Plantation en 5 fois : 2007, 2009, 2011, 2012 et 2013.
822 arbres
Densité : 50 arbre / ha.
Plantation des arbres en alignements (pour le passage d’engins) espacés de 22 m et distance de 6-8 m entre chaque arbre. En bordure ou au sein des parcelles.
Alignement des arbres Nord-Sud pour éviter tout phénomène de concurrence avec les cultures.
Bandes enherbées au pied des arbres (semis spontané) : 1,5 m

Plantations réalisées avec l’appui de Arbres et Paysages 32.

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger dans la colonne de droite le poster réalisé par Arbres et Paysages 32 sur le projet agroforestier de Jack Delozzo.

LES SAVOIRS AGROÉCOLOGIQUES

  • Implantation d’une douzaine d’essences précieuses d’origine locale pour une future valorisation en bois d’œuvre ou en trogne : noisetier (coudrier), chêne sessile, érable champêtre, frêne commun, merisier, noyer commun, poirier franc, orme Lutèce, alisier torminal, mûrier blanc, tilleul des bois, chêne pubescent
  • Haies champêtres composées d’espèces que l’on trouve dans les bosquets et bois environnants (cornouiller sanguin, aubépine, troène des bois, prunelier, néflier, viorne lantane…)
  • Intégration à ces plantations de formations végétales concourant à la création de trames vertes : plantation de haies, restauration d’arbres têtards, plan de gestion des haies, ripisylves et bordures de parcelle.
  • Semis des alignements d’arbres pour créer des bandes enherbées (évolution vers un mélange optimum). Couverture des pieds des arbres avec du paillage (Bois Raméal Fragmenté (BRF)).
  • Les branches issues de la taille des arbres ou de la restauration des trognes sont valorisées en bois de chauffe ou broyées sur place et utilisées en BRF comme paillage. Les troncs seront vendus comme bois d’œuvre à haute valeur ajoutée, au bout de 25 à 30 ans.
  • L’implantation est réalisée grâce à une planteuse agro-forestière (auto-construite à partir d’un recyclage ingénieux de différentes pièces d’outils). Elle permet de planter 17 ha en 8 heures (nécessite 2 personnes).
  • L’entretien des arbres se fait tous les ans en tenant compte du calendrier lunaire (lune montante). Il est assez facile et rapide (autour de 1h30 pour 5 ha).

crédit photo : Arbres et paysages 32

INTÉRÊTS DU POINT DE VUE DE L’AGRICULTEUR

Economiques

Agronomiques

Environnementaux

  • Investissement sur le long terme
  • Valorisation des produits diversifiée (BRF, bois de chauffe, bois d’œuvre)
  • Taux de MO grâce à la lignine
  • Compaction du sol
  • Vie biologique du sol
  • Erosion
  • Evaporation
  • Infiltration, circulation de l’eau
  • Gain de biomasse
  • Création de corridors écologiques, zones d’habitat pour la faune sauvage
  • Auxiliaires, abeilles

Source

0 Commentaires

Laisser une réponse

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Créer un compte