Un syrphe sur une fleurUn syrphe sur une fleur

Éléments clé dans le fonctionnent du bel engrenage qui fait tourner la nature, les insectes pollinisateurs doivent être respectés. Qui sont-ils ? Pourquoi souffrent-ils de nos comportements ? Comment les aider ? Voici quelques pistes…

Qui sont les insectes pollinisateurs ?

Sous l’appellation générale « d’insectes pollinisateurs » se cache tout un petit monde discret mais fort vaillant qui assure une fonction vitale sur notre planète : la pollinisation.

Par leurs mouvements sur les fleurs, les insectes transportent le pollen de l’une à l’autre et assurent ainsi la fécondation de celles-ci. La reproduction est alors possible et les fleurs ainsi pollinisées pourront produire des graines. Notons que ces insectes participent à la fécondation de 80 % des végétaux qui sans eux ne pourraient se reproduire, c’est dire leur importance !

Les principaux insectes pollinisateurs sont les abeilles, notamment « Apis domestica » notre abeille commune, mais aussi toutes les nombreuses espèces du genre.

Cousins éloignés, les bourdons sont très actifs, notamment en tout début de saison voire même en hiver, car ils supportent mieux le froid que les abeilles et assurent notamment une pollinisation précoce. Les osmies et les guêpes jouent aussi un rôle important, tout autant que les xylocopes, ces insectes robustes aux reflets noirs bleutés vrombissant dans nos vergers !

Certaines mouches, comme les syrphes sont aussi d’excellentes pollinisatrices, ces dernières ont d’ailleurs pour particularité de pondre des larves directement sur les végétaux envahis de pucerons afin qu’elles s’en nourrissent ; un auxiliaire du jardinier exemplaire !

Autre insecte à l’allure gracile et légère : le papillon. Il trempe sa longue trompe dans le nectar et transporte le pollen sur son corps velu participant lui aussi à la reproduction des végétaux.

Les coléoptères, comme la cétoine dorée font aussi leur part du travail dans le renouvellement de la flore.

Des insectes menacés

L’impact de l’activité humaine sur la nature n’a de cesse de faire baisser les populations d’insectes pollinisateurs. L’urbanisation massive, les culture intensives, notamment la monoculture qui implique l’apparition de déserts verts, l’emploi irraisonné de pesticides et d’insecticides, la raréfaction des haies sauvages et des terrains en friches participent à cette disparition sournoise des populations d’insectes.

Comment aider les insectes pollinisateurs ?

Pour aider efficacement les insectes pollinisateurs, il suffit tout simplement de laisser faire la nature. Ménager quelques zones en friches dans le jardin, planter des haies diversifiées, installer un petit point d’eau et surtout éviter l’emploi de produits phytosanitaires seront autant d’action simples à mettre en œuvre mais salutaires pour les insectes. Vous pouvez aller encore plus loin, en leur proposant des refuges ou en construisant un « hôtel » fait d’objets de récupération, qui leur sera spécialement dédié !

Lire aussi

Source

0 Commentaires

Laisser une réponse

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Créer un compte