Ghana (c) Lilien98 - CC0 public Domain Pixabay

Ghana (c) Lilien98 – CC0 public Domain Pixabay

Envie de saveurs d’Afrique ? Ce vaste continent rassemble de multiples traditions aux recettes colorées et savoureuses. Du Maghreb à l’Afrique équatoriale, nombre d’entre elles se déclinent aisément avec nos fruits et légumes frais.

Le saviez-vous ?

Le couscous, chouchou des français :  En 2015, deux sondages plaçaient le couscous 3e plat préféré des Français , derrière le magret de canard et les moules-frites ! L’histoire d’amour entre le plat emblématique de la cuisine d’Afrique du Nord et la France dure depuis plusieurs siècles : Rabelais évoque le “couscoussou” dans Pantagruel (1532) et Alexandre Dumas le “coussou coussou” dans son célèbre Grand dictionnaire de cuisine (1872).

Le couscous – Origine Maghreb

Couscous (c) Joël Kwan Licence CC BY-NC-ND 2.0

Couscous (c) Joël Kwan Licence CC BY-NC-ND 2.0

Le couscous désigne la graine de semoule de blé dur cuite à la vapeur dans le couscoussier. C’est aussi le nom d’un plat qui connaît de nombreuses variantes : qu’il soit à base de viande (agneau, mouton, poulet…) ou de poisson, il est souvent accompagné de pois chiches et toujours de légumes frais (carottes, navets, courgettes, chou…) cuits dans un savoureux bouillon épicé.

Cliquez ici pour découvrir mes recettes de couscous.

La pastilla – Origine Maghreb

Pastilla (c) Kochtopf Licence CC BY-NC-ND 2.0

Pastilla (c) Kochtopf Licence CC BY-NC-ND 2.0

La pastilla, sorte de tourte puisant ses origines en Andalousie, se compose d’une farce traditionnellement préparée avec du pigeon, du poulet ou du poisson, enrobée dans plusieurs feuilles de brick. La saveur est généralement sucrée-salée, et le goût rehaussé par de la cannelle, de la coriandre…

Variante. Cette spécialité se décline aussi en dessert avec des fruits de saison (pomme, poire, mangue…).

Le poulet Directeur Général (DG) – Origine. Cameroun.

Poulet DG

Poulet DG

Cette recette est née dans la rue, pour permettre aux femmes et aux hommes du quartier d’affaires de la capitale, Yaoundé, de déguster sur le pouce un plat complet. Celui-ci est composé de poulet sauté relevé (curry et gingembre), accompagné de légumes émincés (carottes, oignons, poireaux, poivrons, tomates, haricots verts), sautés eux aussi, et de rondelles de bananes plantain frites.

Variante. Une recette facile à préparer – tous les ingrédients sont poêlés dans un peu d’huile d’arachide – à décliner selon le goût avec des crevettes, du tofu…

Le yassa. – Origine. Sénégal.

Un plat typiquement sénégalais élaboré avec du poulet mariné dans le jus de plusieurs citrons frais, des oignons, de la moutarde et un cube de bouillon émietté. D’abord grillé, le poulet mijote ensuite avec le jus de la marinade, les oignons, de l’ail, des poivrons et des carottes. Il est servi avec du riz.

Variante. Le yassa peut se préparer avec du poisson. Ajoutez des dés d’ananas pour lui apporter une note sucrée.

Le mafé – Origine. Afrique subsaharienne.

Le fameux plat en sauce (épaisse) à base d’arachides associe bœuf ou poulet, mijoté en ragoût avec carottes, navets, pommes de terre, gombos, patates douces, oignons, ail… Un régal.

Variante. Vous pouvez remplacer le gombo, par des haricots verts ou des pois gourmands. Selon votre goût, ajoutez deux petits piments en fin de cuisson.

La cuisine africaine a fréquemment recours à la marinade. Utilisé pour “préparer” la viande ou le poisson à la cuisson, ce procédé permet à la fois de pré-cuire les tissus grâce à l’action du citron, de les rendre moelleux et de les aromatiser. Une base de marinade pour poulet ou poisson est constituée de jus de citron, d’oignons, d’ail, de gingembre, de sel et poivre et éventuellement de piment, de lait de coco…

Le tajine (ou tagine) désigne à la fois une spécialité de viande, de poisson ou de légumes cuite lentement à l’étouffée et le plat creux en terre dans lequel cuit la préparation. À la clé : une texture moelleuse et des arômes préservés. Il est possible de préparer un tajine dans une cocotte avant de le présenter dans un joli plat de service. Courgettes, carottes, pommes de terre, mais aussi pruneaux, abricots, oranges, mandarines…

Choisissez les ingrédients qui vont accompagner la viande ou le poisson en fonction de la saison. N’oubliez pas les épices (cannelle, safran, muscade, coriandre, cumin…). Laissez mijoter 1 heure minimum dans 75 cl de bouillon, en commençant par 20 minutes de feu vif, avant de poursuivre sur feu moyen.

À noter. Si dans la tradition marocaine, le tajine désigne bien un plat cuit à l’étouffée, il en est tout autre dans la gastronomie tunisienne, où le terme s’applique… à une belle tortilla à base d’œufs et de pommes de terre !

En cliquant ici, découvrez toutes mes recettes de tajine.

D’après un CP des fruits et légumes frais.

Source

0 Commentaires

Laisser une réponse

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Créer un compte