Agriculture : la version biologique

Utilisation d’engrais naturels, respect des saisons, cahier des charges rigoureux…les atouts de l’agriculture biologique ne manquent pas ! Pour preuve, elle offre la possibilité de manger sain et de profiter de produits de qualité, même si à l’image d’autres modes d’agricultures, elle n’a qu’une obligation de moyens et non de résultats. Comme les pesticides, produits phytosanitaires, OGM et antibiotiques sont strictement interdits dans ce mode de culture, consommer bio permet de limiter le nombre de produits chimiques dans l’organisme. Intéressant pour nous et aussi pour nos enfants qui y sont très vulnérables.

Côté qualité nutritionnelle, le bio a tout bon ! Légumes et fruits non traités renferment moins d’eau et sont plus riches en minéraux, antioxydants et vitamine C. Quant aux viandes, les animaux étant élevés dans de meilleures conditions (en plein air et non en batterie), affichent un taux de protéines bien supérieur à celles issues d’un élevage conventionnel.

C’est vrai, les produits biologiques sont souvent accusés d’être plus chers à l’achat, mais ils ne sont pas forcément réservés aux plus aisés ! En effet, ils peuvent tout à fait s’inviter dans l’assiette à moindre coût si vous privilégiez le local et de saison, le vrac (environ 30% moins cher que sa version emballée) et si vous cuisinez vous-même. Pour vous y retrouver, cherchez le label AB sur les étals des marchés et dans les rayons de vos magasins préférés !

…et la version raisonnée ?

Mode de culture à mi-chemin entre l’agriculture conventionnelle et biologique, l’agriculture dite « raisonnée » signifie que l’agriculteur s’engage à mieux respecter l’environnement, le bien-être animal, mais n’exclut pas l’utilisation de produits chimiques. En effet, le recours aux pesticides se fait « raisonnablement » en cas de nécessité, alors que l’agriculture bio les interdits sans exception. De même, l’utilisation d’OGM n’est pas complètement exclue.

Elle est malgré tout une réponse intéressante aux attentes de rendement de notre société moderne, que l’agriculture biologique n’est pas en mesure de satisfaire à l’heure actuelle. Côté prix, les légumes et fruits cultivés de façon « raisonnés » affichent souvent un prix supérieur à ceux issus de l’agriculture conventionnelle et, faute de cadre réglementaire et de label permettant de les identifier clairement, la qualité peut être très variable d’un produit à l’autre.

Ce qu’il faut retenir pour une meilleure alimentation…

Pour manger sain et mieux, privilégier un mode d’agriculture plus respectueux de l’environnement n’est pas la seule clé. Voici d’autres pistes vers une meilleure alimentation, et qui en plus vous ferons réaliser quelques économies :

Respecter le cycle des saisons : consommer des fruits et légumes de saison, récoltés à maturité, c’est retrouver le plaisir du vrai goût des choses, au moment où les fruits et légumes sont les meilleurs et aussi les moins chers !

Acheter local, c’est soutenir une économie locale et réduire le coût environnemental du transport.

Privilégier le vrac, pour réduire le coût de l’emballage et limiter le gaspillage puisque l’on achète que ce dont on a besoin.

Le printemps est là, M comme Mutuelle vous a concocté un panier de saison :
Côté légumes, faites place au radis, navets, carottes, épinard, pois, oseille, cresson, blettes et asperges.

Côté fruits, kiwis, rhubarbe, pommes, oranges et premières fraises sont à la fête ! Profitez-en pour les acheter en version bio et à les consommer rapidement après l’achat !
Retrouvez les fruits et légumes de saison sur le Calendrier des fruits et légumes de saison M comme Mutuelle. Nous vous l’enverrons gratuitement sur simple demande au service prévention : prevention@mcommemutuelle.com

Vous pouvez lire sur le même sujet :

Manger bio, c’est bon pour la santé ?

Bien chez soi avec un environnement sain

Source

0 Commentaires

Laisser une réponse

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Créer un compte