Faisant un bilan à mi-parcours de l’opération tabaski, le ministre se veut rassurant. Il affirme qu’à j-8, ils ont enregistré un surplus de plus 55 mille moutons et il prie que cette tendance continue jusqu’à la veille de la Tabaski.«A partir de ce moment, on sera très à l’aise pour dire que le marché est très bien approvisionné», poursuit-il, invitant tout de même les musulmans à se procurer les moutons le plus tôt et selon leurs possibilités. «Je demande aux

© Présenté par

Faisant un bilan à mi-parcours de l’opération tabaski, le ministre se veut rassurant. Il affirme qu’à j-8, ils ont enregistré un surplus de plus 55 mille moutons et il prie que cette tendance continue jusqu’à la veille de la Tabaski.

«A partir de ce moment, on sera très à l’aise pour dire que le marché est très bien approvisionné», poursuit-il, invitant tout de même les musulmans à se procurer les moutons le plus tôt et selon leurs possibilités. «Je demande aux Sénégalais s’ils ont la possibilité, de venir acheter les moutons et non attendre vers la fin pour venir car nous sommes en période de Covid-19», dit-il.

Du côté des éleveurs du foirail des petits ruminants de Dalifort, on exige le respect des promesses du gouvernement. En outre, Samba Ndiobène Ka encourage l’élevage domestique qui gagne du terrain. « Pour ceux qui élèvent des moutons, c’est le lieu de les encourager à persévérer dans ce sens. Si tout le monde faisait de la sorte, on peut espérer une autosuffisance en moutons pour la Tabaski. C’est un chiffre d’affaires de 75 milliards en une journée. Une partie part au niveau de la sous-région et le reste dans notre pays. Mais notre ambition est que cet argent reste dans notre pays», poursuit le ministre.

D’autre part, il plaide la modernisation du foirail des petits ruminants tant réclamée par les Téfankés. «Mais comme vous le savez dans le cadre d’une gestion publique, ce sont des stratégies qui sont d’abord élaborées avant leur mise en œuvre. Depuis qu’on est arrivé,nous sommes en train de discuter avec les acteurs. Et dans le cadre de notre stratégie de développe-ment, il y est prévu très prochaine-ment un programme national de développement intégré de l’élevage du Sénégal. Dans ce sillage,il est prévu un programme de modernisation de certains foirails.Nous demandons aux acteurs de faire preuve patience», indique le ministre.

Théodore SEMEDO

Lire plus

Microsoft est susceptible de recevoir des commissions si vous réalisez un achat après avoir cliqué sur un lien de cet article.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Créer un compte